Rencontre avec Laura Mancini... - Médiathèque de Villeneuve sur Lot

... une voix de l’Italie.


La bibliothèque municipale de Villeneuve-sur-Lot accueille Laura Mancini, jeune autrice italienne, le samedi 19 novembre 2022 pour une rencontre publique, l’occasion de mettre à l’honneur les écrivaines italiennes.

 

Laura Mancini

 

L’association bordelaise Lettres du monde organise chaque année en novembre un festival rassemblant des auteurs étrangers, accueillis dans les librairies et bibliothèques de Nouvelle Aquitaine. Cette 19e édition qui aura pour thème Le meilleur des mondes ?  représente une réelle opportunité de découvrir des voix vives de la littérature contemporaine.
La Bib aura le plaisir d’accueillir Laura Mancini, dont Rien pour elle, (éd. Agullo, 2022) est le premier roman. Née à Rome en 1985, elle est rédactrice et travaille dans le monde de la communication.
Avec Rien pour elle, elle retrace le parcours de Tullia, invisible héroïne du quotidien, une femme battante depuis les années de guerre et les bombardements qui s'abattent sur Rome, jusqu'aux mutations des années 1990. Élevée par une mère mal aimante, amoureuse des mots et animée par une volonté farouche de s’en sortir, Tullia n’aura de cesse de s’émanciper d’un milieu familial tyrannique et d’une vie de misère, au milieu des luttes syndicales et de révolutions culturelles. Destin qui n’est pas sans rappeler celui de certaines héroïnes du cinéma italien d’Antonioni, Germi ou Fellini qui témoignent et dénoncent une condition sociale peu enviable.

 

Regards de femmes


Laura Mancini s’inscrit dans la veine d'une Elsa Morante ou d'une Elena Ferrante, dont L’amie prodigieuse a connu un immense succès jusqu’à son adaptation cinématographique. De nombreux romans puissants sont portés à l’écran : Mal de pierres de Milena Agus, D’acier de Silvia Avallone, La Bête dans le cœur de Cristina Comencini,...
Ces femmes de lettres contemporaines s'inscrivent dans une filiation littéraire forte et foisonnante. De Grazia Deledda en passant par Anna Maria Ortese et Natalia Ginzburg ou encore Goliarda Sapienza, l'Italie vue par le regard des femmes nous montre combien la littérature italienne est riche. À cela s'ajoute l'évènement éditorial que constitue la traduction de la somme de Dolorès Prato Bas la place y'a personne, immersion dans l'Italie rurale du début du XXe siècle.


Pour suivre le programme complet de Lettres du Monde

https://www.lettresdumonde33.com/


Rencontre avec Laura Mancini. Interprétariat de l’italien par Christel Sabathier
Bibliothèque municipale de Villeneuve-sur-Lot - samedi 19 novembre à 17h30.

Et suivez le festival sur le territoire :
Rencontre avec Maryam Madjidi – Pour que je m’aime encore. éd. Le nouvel Atilla
à la bibliothèque Casseneuil : le Samedi 26 novembre – fin de matinée

Rencontre avec Sébastien Rutès – Pas de littérature !
à Pujols : le Samedi 26 novembre – début d’après midi

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir