bandeau d'accueil

Mon compte


Accueil :: RESSOURCES :: Coup d'oeil :: Ascenseur pour l’échafaud

Ascenseur pour l’échafaud

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

CDAscenseurPourLEchafaudLE JAZZ, UNE MUSIQUE D'ASCENSEUR ?
La petite histoire d'une grande improvisation

Ascenseur pour l’échafaud / film dramatique français sorti en 1958, réalisé par Louis Malle et tiré du roman éponyme de Noël Calef.

Ascenseur pour l’échafaud / Miles Davis, 1958.

 

 

L’année 1957 fut celle de la consécration pour Miles Davis. En fin d'année, il vint en France en compagnie de Barney Wilen, René Urtreger, Pierre Michelot et Kenny Clarke pour donner une série de concerts à Paris puis en Europe.

À son arrivée à Orly, Miles fut accueilli, selon certaines sources, par Louis Malle, entre autres, qui lui fit immédiatement part d'un nouveau projet : il demandait à Miles Davis de signer la musique de son premier long métrage. Louis Malle, alors âgé d’à peine vingt-cinq ans, venait de terminer, Ascenseur pour l’échafaud.miles davis

En dépit de son inexpérience en la matière, Miles, qui quelques années auparavant avait été très favorablement impressionné par la bande originale qu’Alex North avait composée pour le film Un tramway nommé Désir, accepta de considérer la proposition.


Louis Malle souhaitait faire vite afin de pouvoir soumettre son film à temps pour le Prix Louis-Delluc (considéré comme le Goncourt du cinéma), un visionnement privé fut organisé. Visionnement qui finit de convaincre Miles de la faisabilité du projet. Il eut le temps d’esquisser quelques idées, grâce à un piano transporté dans sa chambre d’hôtel pour l’occasion.

La séance d’enregistrement eut lieu la nuit du 4 au 5 décembre. Miles Davis et ses musiciens Barney Wilen, René Urtreger, Pierre Michelot et Kenny Clarke improvisèrent très librement, à partir d’instructions sommaires et de quelques minutes de visionnage. Trois heures suffirent pour enregistrer une cinquantaine de minutes de musique, dont dix-huit furent utilisées pour le film.

 

DVDAscenseurPourLEchafaud

 

Ascenseur pour l’échafaud remporta le Prix Louis-Delluc en 1957. En Europe, le nom de Miles Davis fut inclus sur l’affiche du film, et la qualité de sa contribution largement reconnue et saluée.

"...j'étais un cinglé de jazz...la musique d'Ascenseur est unique. C'est l'une des rares musiques de film qui ait été entièrement improvisées... Je passais les séquences sur lesquelles on voulait mettre de la musique, et il commençait à répéter avec ses musiciens ...le film en était métamorphosé... quand on a ajouté la musique, il a soudain décollé."
Louis Malle